Virginie Saliou

Enjeux maritimes internationaux

Titulaire de la chaire 4M

Formation et parcours professionnel

Après une formation en histoire et en lettres, j’ai réalisé mon doctorat de sciences politiques à Sciences Po Rennes sur le gouvernement de la mer. Cette spécialisation m’a conduite à développer un profil original qui alterne entre enseignement et recherche d’une part et activités de conseiller stratégique dans le domaine maritime d’autre part. J’ai ainsi travaillé à la mise en place de politiques maritimes intégrées au sein de la Commission européenne, du Grenelle de la mer ou du Secrétariat général de la mer, ou sur les questions maritimes internationales et de défense pour le ministère des Affaires étrangères ou celui des Armées. Aujourd’hui titulaire de la première Chaire de sciences politiques entièrement consacrée aux enjeux maritimes, j’enseigne également la géopolitique des espaces maritimes et le droit de la mer à l’Ecole navale. Je suis enfin engagée auprès de l’Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire (IRSEM) en tant que chercheur sécurité et sûreté maritimes.

Domaine d’expertise

La mer. Avant qu’elle ne devienne l’objet politique d’intérêt qu’elle est aujourd’hui, c’était déjà ma passion ! J’ai eu le privilège de participer à la structuration de cette question tant d’un point de vue recherche avec ma thèse, qui était la première dans le domaine, qu’au sein des institutions publiques. J’ai eu la chance d’en aborder les facettes civiles comme militaires, autour notamment des enjeux de gouvernance et d’aménagement des espaces maritimes. Mais j’ai aussi été l’un des principaux artisans de la rédaction de la première stratégie de sécurisation des espaces maritimes français, ainsi que de l’instauration de partenariats maritimes avec l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Inde. J’ai occupé le premier poste d’Adjoint au Coordonnateur en matière de sécurisation des espaces maritimes pour le ministre de la Défense où j’ai notamment travaillé sur le golfe de Guinée auprès des États africains et dans de nombreuses réunions internationales. Enfin, je me suis particulièrement investie dans la protection et l’assistance aux gens de mer en initiant le MDAT-GoG et le MICA centre à Brest, au cœur d’un partenariat entre l’industrie maritime mondiale et la marine nationale. J’en ai été décorée de l’ordre du mérite maritime. Je suis finalement membre du CNFRAA au titre de mes travaux sur les pôles ainsi que de l’association WISTA réunissant les femmes du monde maritime.

Interventions à Sciences Po

Au sein de Sciences Po Rennes, j’assure la direction de la Chaire de recherche partenariale « Mers, maritimités et maritimisations du monde ». L’objectif est de proposer une recherche de haut niveau sur les enjeux maritimes internationaux, notamment en structurant un réseau de chercheurs sur ces questions. Mais il s’agit aussi de sensibiliser et former aux questions maritimes à travers des offres de formations continues ou de MBA spécifiques que j’entends initier.

Parallèlement, je participe à la formation initiale des étudiants de Sciences Po Rennes sur le sujet maritime en participant au cours « Océans, territoires d’enjeux » en M1 et en œuvrant aux côtés de Gwenaël Leblong-Masclet dans le M2 « Gouvernance des métropoles, affaires publiques et maritimité », ouvert l’an dernier à Brest.

Faire connaître la spécificité des enjeux maritimes auprès des étudiants et porter le regard au large, c’est le beau défi que Sciences Po Rennes s’est lancé à travers ces projets et que je compte bien relever !