Gwenaël Leblong-Masclet

Action publique locale

Portrait

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre formation et votre parcours professionnel ?

Administrateur territorial, issu de la promo Amadou Hampaté Ba (2004) de Sciences Po Rennes et ancien président des Alumni, j’ai d’abord exercé des fonctions de directeur des finances de la Ville de Rennes avant d’être Directeur général des services à Sciences Po Rennes, de 2015 à 2018. J’ai ensuite rejoint Brest métropole et la ville de Brest, comme directeur général adjoint, d’abord en charge du développement culturel, éducatif et sportif et, depuis l’an dernier, du développement économique et urbain. J’ai également une longue expérience de la formation, à Sciences Po mais aussi en formation des élus locaux et des agents publics. J’ai par exemple présidé le concours d’attaché territorial, et coordonne le cycle de formation des DGS de Polynésie française.

Quelles sont vos domaines d'expertise ?

L’action publique locale. J’ai été au départ du projet, aux côtés de Romain Pasquier et Marc Rouzeau, de la chaire Territoires et mutations publiques locales. Je suis co-auteur du récent Dictionnaire des finances publiques locales. J’anime des rubriques régulières sur le Management public au sein de la Revue du gestionnaire public, et sur l’innovation managériale au sein de l’AJFP, la revue orientée fonction publique de Dalloz. Je suis également membre du bureau national de l’Association des administrateurs territoriaux de France

Au sein de Sciences Po Rennes, sur quelles formations / enseignements allez-vous intervenir ?

On va d’abord essayer de pérenniser le parcours Gouvernance des métropoles, affaires publiques et maritimité, ouvert l’an dernier à Brest et qui est concrètement le premier M2 d’un IEP consacré aux Océans. Le M1 a ouvert à Rennes cette année, autour d’un cours intitulé « Océans, territoires d’enjeux ». On lance désormais la Chaire 4M, Mer, maritimité et maritimisation du Monde avec Virginie Saliou.

Et puis on va continuer à accompagner les étudiants de la Prépa INSP, notamment ceux qui préparent le concours d’administrateur territorial, ainsi que les GMT, au travers notamment du Forum de l’action publique locale, avec Claire Louerat et Antoine Durand.

J’avais, dans mes fonctions de DGS, animé le dossier permettant de disposer d’un agrément de formation des élus locaux, je crois qu’il y a là aussi une responsabilité pour un établissement comme le notre.