Sécurité, défense et intelligence stratégique

> Master Politiques publiques

CONTEXTE

Dans un contexte international de plus en plus complexe, la sécurité globale, la défense nationale, la protection des intérêts vitaux et essentiels de la France comme son autonomie stratégique sont concernés par de très nombreuses questions :

  • La compréhension des enjeux en relations internationales ;
  • La maîtrise de la sécurité intérieure ;
  • La compréhension des enjeux et défis de la sécurité des approvisionnements en particulier en matière d’énergie, de minéraux et de métaux stratégiques ;
  • Les enjeux et les risques liés à l’intelligence économique ou à la protection de la propriété intellectuelle ;
  • La protection des savoirs faire, du patrimoine économique, des technologies clés et stratégiques ;
  • La connaissance et la compréhension des défis et des risques tant techniques que juridiques et éthiques de la cybersécurité et de la cyberdéfense pour les individus comme pour les entreprises et les organismes d’État ;
  • La maîtrise des méthodes et techniques de prospective et d’anticipation et l’élaboration de visions stratégiques à moyen et long terme ;
  • La maîtrise des méthodes et techniques de raisonnement permettant d’organiser la réflexion stratégique au niveau des états-majors de l’administration comme des entreprises.

OBJECTIFS

Compte tenu de la complexité grandissante de l’environnement sécuritaire des États et de l’Union Européenne, la maîtrise de techniques d’analyse et de raisonnement adaptées devient indispensable à tous les échelons des administrations et des entreprises.

Il s’agit donc de former des professionnels armés pour apporter une aide à la décision efficace et de haut niveau dans tous types d’état-major. Pour cela, un effort est fait pour acquérir les clés de compréhension indispensables, replacer les informations dans une perspective dynamique et constructive, apprendre à déterminer les enjeux et à proposer des axes de réflexion, élaborer des propositions pertinentes et réalistes.

Une approche historique des relations internationales et des grandes mutations des organisations, une maîtrise certaine des cadres national, européen et international, du droit des conflits armés, des politiques nationales et européennes de défense et de sécurité commune, permettent de cadrer les sujets dans leurs différentes dimensions. La connaissance des différents mécanismes de gestion des crises nationales, européennes ou internationales, du rôle des organisations internationales, donnent des clés importantes pour comprendre et se situer dans l’environnement international actuel et son évolution.

En capitalisant sur les enseignements des années de formation initiale de Sciences Po et en la complétant par une information poussée sur la cybersécurité et la cyberdéfense, en mettant l’accent sur les enjeux et les défis sécuritaires d’aujourd’hui et de demain avec tout ce qui touche à l’énergie, la gestion des ressources dont les ressources en eau ou en minerais stratégiques, les nouvelles technologies, il est possible d’aborder les questions actuelles à travers une approche globale et pluridisciplinaire.

La dynamique internationale actuelle nécessite d’acquérir un véritable réflexe d’anticipation. Une formation particulièrement complète et poussée en ingénierie stratégique permet de maîtriser l’essentiel des techniques de la prospective, de travailler efficacement sur les stratégies des différents acteurs en établissant leur cartographie et leurs rapports de puissance, d’élaborer des propositions d’options stratégiques et de modes d’action, d’appréhender les risques et d’optimiser les propositions.

  • Six modules sont axés sur les mutations de la sécurité et la défense, les nouvelles menaces et défis sécuritaire, la cybersécurité et cyberdéfense, les enjeux des technologies clés.
  • Deux modules à vocation professionnelle sont tournés vers l’acquisition d’une méthodologie de l’ingénierie stratégique, l’anticipation pour la gestion de crises et la prospective stratégique.

ATOUTS - ORIGINALITÉS

Une offre de formation pluridisciplinaire unique à dominante juridique dans la région du Grand Ouest sur l'intelligence stratégique en sécurité et en défense intégrant les dimensions nationale, européenne et internationale du sujet. La formation permettra au titulaire du diplôme de maîtriser l'environnement de la sécurité et de la défense tant au sein des entreprises que des administrations centrales ou des collectivités locales s'appuyant sur les référentiels nationaux de formation (Protocole ministère de la défense/ MESR pour le développement et la promotion de l‘esprit de défense du 20 avril 2012 révisé et le référentiel intelligence économique et nouveaux risques du 21 siècle, 2012).

Les intervenants sont tous des spécialistes universitaires et majoritairement professionnels de la sécurité et de la défense au niveau local, régional, national, européen ou international.

Le master SE-DEFIS est en outre, en France, la première formation d’enseignement supérieur en ingénierie stratégique, la première formation à la cybersécurité ouverte à des étudiants en SHS. Il offre également une formation unique par sa globalité en intelligence stratégique.

Enfin, la formation s’achève par un séminaire d’ingénierie stratégique très « professionnel » et intensif de 2 semaines sur un thème concret lié aux enseignements et demandant la mise en œuvre de pratiquement toutes les méthodes et enseignements appris pendant l’année. Le séminaire donne lieu à une restitution publique.

En partenariat avec l’École Normale Supérieure de Rennes et l'Université de Rennes 1.

Un réseau actif et performant

Une association des anciens du master SE-DEFIS est très active. Le réseau soutient activement les recherches de stage et le recrutement professionnel dans l’administration comme dans le secteur privé.

PROGRAMME

En M1, les étudiants suivent des enseignements fondamentaux en Politiques publiques leur donnant des bases pour le M2. Une partie importante des enseignements est mutualisée avec le Cours de Préparation à l’ENA et avec la préparation aux carrières judiciaires. Un séminaire de Sécurité Défense permet de commencer à aborder les grandes questions internationales.

Les étudiants de M1 réalisent un mémoire sur une thématique liée à la Sécurité et Défense avec une forte dominante juridique. Le mémoire peut être orienté professionnel ou recherche.

Les étudiants de M1 qui ne sont pas issus de Sciences Po doivent effectuer deux mois de stage entre juin et août.

En M2, chaque unité d’enseignement a été conçue de manière à permettre l’acquisition des savoirs théoriques requis par des intervenants académiques spécialistes ; puis de confronter le socle des connaissances à la pratique en associant les spécialistes militaires, hauts fonctionnaires ou experts qui apporteront leur expérience relative à la sécurité, la défense, l’intelligence stratégique et l’ensemble du cadre juridique interne, européen et international.

  • UE1 - Mutation et nouveaux défis de la sécurité et de la défense nationales

Acquisition des savoirs de droit de l’Union Européenne avec la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) et de droit international avec le droit des conflits armés. Pour la sécurité intérieure et l’étude des mécanismes de prévention et de résolution des crises, le droit et le contentieux administratif.

  • UE2 - Les nouvelles menaces et les nouveaux conflits

Histoire de la défense et des grands changements intervenus dans les Ministères de la Guerre, de la Défense ou des Armées, histoire des relations internationales et notamment les interventions de l’ONU depuis 1945, la prolifération et le contrôle des armements, le commerce des armes, la dimension navale des conflits, les défis sécuritaires liés aux matières premières, aux minerais stratégiques et aux nouvelles dépendances en eau, énergies ou ressources diverses.

  • UE3 - Cybersécurité et sécurité des organisations

Panorama des systèmes d’information, identification des acteurs de la sécurité et du cyber espace et maîtrise du cadre juridique national et européen de la cybersécurité au regard des nouvelles formes de risques et l’émergence de nouvelles technologies avec ou sans intelligence artificielle.

Intelligence économique, maîtrise de l’information et intelligence stratégique au profit des organismes étatiques ou industriels et PME.

  • UE4 - Les enjeux des technologies clés

Les enjeux de technologies clés reposent sur les choix juridiques de la propriété intellectuelle et de la protection de la vie privée, de la sécurité et de l’éthique dès la conception ainsi que sur la maîtrise des approches capacitaires. Étude des énergies renouvelables et de la politique spatiale et de ses enjeux stratégiques.

  • UE5 - Préparation à l’avenir, ingénierie stratégique et anticipation des crises

Unité ouverte à la formation professionnelle qui repose sur une approche intégrée et une démarche outillée pour décider à bon escient, intervenir au mieux et piloter l’action politico-stratégique.

La démarche d’ingénierie stratégique comprend la construction de scénarios prospectifs, l’anticipation de la situation future et de ses implications, la cartographie du jeu des acteurs et de leurs rapports de forces, la détermination d’un état final adossé à la vision prospective. Il s’agit de maîtriser l’élaboration et l’évaluation d’options stratégiques, l’anticipation systémique des risques, les choix et la préconisation d’un projet d’intervention sous forme de cadre logique de type Union Européenne. En dernier lieu, l’établissement d’un référentiel de suivi-évaluation et d’un dispositif de régulation circonstancielle de l’action.

  • UE6 - Prospective stratégique - anticipation

Unité ouverte à la formation professionnelle sous forme d’un atelier intensif de mise en pratique de l’ingénierie stratégique, pour en faciliter l’apprentissage et en apprécier la portée.

Déroulement complet de la démarche et expérimentation in situ de ces méthodes outillées à travers l’étude en groupe, mais en temps contraint, d’un cas concret, retenu en fonction de sa pertinence politico-stratégique et de son intérêt pédagogique. Élaboration conjointe d’un rapport de synthèse du travail accompli et de ses résultats. Présentation publique des conclusions de l’étude et discussion, organisée en table ronde, des principaux enseignements de ce parcours d’apprentissage collectif.

  • UE7 - Stages de trois mois.

En M2 la période de septembre à fin mars est consacrée aux enseignements, la période d’avril à septembre aux trois mois de stage.

  • Compléments :

Formation complétée par des journées d’information en partenariat avec la Gendarmerie, l’École Navale, l’École des Transmissions et le Pôle d’Excellence Cyber de Rennes.

Séminaire Sécurité Défense Master 2 de l’IHEDN.

COMPÉTENCES ACQUISES

  • La maîtrise des cadres juridiques nationaux, européens et internationaux sur les questions de sécurité et de défense et les conflits armés.
  • Les clés scientifiques et politiques de compréhension des crises nationales et internationales et de leur gestion.
  • La capacité à prendre en compte les intérêts stratégiques de la France et de l’Europe.
  • La « responsabilité citoyenne » à travers les formations, visites et séminaires spécialisés.
  • La maîtrise des techniques rédactionnelles d’état-major.
  • La capacité méthodologique pour l’anticipation des crises, la préparation de la stratégie, la prise de décision, le pilotage des projets.
  • La capacité méthodologique pour l’appréhension des risques et des incertitudes, des marges de manœuvre et des axes de progrès.

DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

Dans la fonction publique :

  • Concours de catégorie A de la fonction publique ouverts par le ministère de la défense ou de l’intérieur accessibles aux élèves de nationalité française ou ressortissants de l’Union européenne.
  • Armée de terre : fonctions d’officiers sous contrats encadrement (OSC/E) ou officier sous contrat spécialiste (OSC/S).
  • Gendarmerie : recrutement sur concours.
  • Armée de l’air : recrutements pour personnels non navigant.
  • Marine nationale : les métiers d’officiers sous contrat État-major.
  • Concours de commissaire des trois armées ouverts sur titre.
  • Affaires maritimes : recrutement sur concours.
  • Poursuite des études en doctorat à partir de 2018.

Dans le secteur privé :

  • Intégration des équipes nationales et internationales de direction stratégique des groupes internationaux : conception des stratégies économiques des industries nationales ou internationales au-delà du secteur de la défense.
  • Pilotage de projets collaboratifs de recherche industrielle.
  • Fonctions de conseil dans les cabinets internationaux d’audits des stratégies d’entreprises.

ADMISSIONS

  • En M1 :

Le recrutement est ouvert aux étudiants de Sciences Po Rennes ayant validé leurs trois premières années. Le master est orienté sur le droit public mais reste ouvert aux branches du droit.

Le concours 4A du réseau des IEP permet également d’intégrer le master SE-DEFIS.

Chaque année, quelques places peuvent être ouvertes aux étudiants titulaires d’une L3 ou d’un M1 en droit.

 

  • En M2 :

En formation initiale : ouvert aux étudiants de Sciences Po Rennes titulaires de 240 ECTS ou d’un autre IEP dans le cadre de la mutualisation, aux étudiants titulaires d’un master 2 universitaire, et aux ingénieurs diplômés sur la base d’un partenariat avec leur école de référence.

En formation continue : ouvert à toute personne motivée au titre de la formation continue, sous réserve d’une validation de ses acquis professionnels notamment juridique.

Le recrutement a lieu sur dossier avec CV, lettre de motivation et entretien de sélection en juin.

 

Secrétariat du master

Astrid GUILLARD
Astrid.beunet@sciencespo-rennes.fr
Tél. +33 (0)2 99 84 29 53

Responsables du master

Philippe BOONE, Professeur associé à Sciences Po Rennes Rennes
philippe.boone@sciencespo-rennes.fr


Anne CAMMILLERI, Professeure à l'Université de Paris 13-Paris Sorbonne Cité
anne.cammilleri@sciencespo-rennes.fr


Intervenant

Jacques ARCADE, ingénierie stratégique