Europe et affaires mondiales

> École des affaires internationales

CONTEXTE

L’intégration européenne est aujourd’hui une réalité tangible qui touche au cœur de nos modes de vie, de l’activité des entreprises, et influence les politiques tant au plan national que et local. La compréhension des problématiques européennes est par ailleurs un formidable ressort pour pouvoir exercer une activité professionnelle nationale et internationale et pour travailler dans des structures multiples : publiques, parapubliques, entreprises, associations, lobbying...

OBJECTIFS

Le Master « Europe et Affaires mondiales » (« Europe and Global Affairs ») de l’IEP de Rennes, co-accrédité par l’Université de Rennes 1, a vocation à former des professionnels en mesure de s’insérer dans l’ensemble des métiers qui demandent une compétence européenne forte et une compréhension large du fonctionnement de l’Europe, de ses institutions et de ses effets concrets, pour les politiques publiques nationales et pour les entreprises et différents acteurs de la société civile (ONG, association…). Il offrira une formation approfondie concernant les questions de gouvernance européenne ainsi que sur des thématiques d’actualité des affaires européennes : Europe du numérique, gouvernance économique, construction de l’Europe de la culture ou encore migration et questions sécuritaires.

Si la compréhension du fonctionnement interne de l’Union est plus que jamais nécessaire et porteuse, ce Master a par ailleurs pour originalité de s’intéresser à la place de l’Union européenne dans son environnement proche et dans le monde. L’intérêt n’est pas simplement théorique : le Brexit, la crise des réfugiés ou encore le futur de la relation UE/Chine sont autant d’éléments qui démontrent combien l’action de l’Union sur la scène internationale est à même d’impacter le quotidien.

L’ouverture sur l’Europe offerte aux étudiants se doublera ainsi d’une ouverture sur le monde, précieuse dans un contexte où les problématiques globales, européennes et locales sont intrinsèquement liées. Ce dernier point est une caractéristique propre à ce master et lui donne une valeur ajoutée par rapport à l’offre de formation existante.

PROGRAMME

Cette formation propose un ensemble de cours qui se tiendront de septembre à juin. Cette offre en termes d’enseignement est pluridisciplinaire (droit, science politique et économie), professionnalisante (intervention de nombreux professionnels, insistance sur les exercices pratiques, les simulations et les études de cas) et plurilingue (cours en français et ponctuellement en anglais).

Les cours proposés sont organisés autour de trois problématiques fondamentales représentées par des unités d’enseignement (UE). Les étudiant(e)s seront ainsi amenés à suivre un ensemble de cours axés sur la gouvernance de l’Union européenne (UE1), dont l’objet est ici d’insister sur le fonctionnement institutionnel de l’Union européenne dont la bonne connaissance demeure un prérequis indispensable pour toute personne souhaitant travailler dans le secteur privé comme dans le secteur public.

Une seconde UE, consacrée aux problématiques contemporaines de l’intégration sensibilisera les participants aux grands enjeux d’actualité qui affectent l’Union européenne (exemple : crise de la zone euro, politique migratoire, Brexit, enjeu de la politique énergétique, du numérique…).

L’UE3 sera consacrée à l’Union en tant qu’acteur global, ce qui permettra d’aborder la question des relations entre l’UE et le reste du monde (politique commerciale de l’Europe, à l’OMC ou dans les accords de libre-échange, enjeux de la politique de voisinage, de la relation euro-turque, UE/Chine…).

Un voyage d’étude à Bruxelles est organisé dans le courant du premier semestre.

La formation sera complétée par un stage de longue durée, en institutions ou dans le secteur parapublic et privé. Les étudiants seront amenés à élaborer un rapport de stage codirigé par un enseignant et par un praticien

  • UE 1 : Gouvernance dans l’Union européenne

La prise de décision européenne

Négociation et prise de décision dans l’Union européenne : jeu de simulation (6H)

L’Europe et ses régions (européanisation des politiques régionales, dimension européenne des politiques régionales)

Simulation projet européen (mise en évidence du fonctionnement des financements européens)

Politique sociale européenne

Économie politique de l’Union européenne

Actualité de l’Union économique et monétaire

Politique de la Concurrence

  • UE 2 : Problématique contemporaine de l’intégration européenne

Les médias et l’Europe

Euroscepticimes et oppositions et l’intégration européenne

Penser l'autre dans l'Union européenne

Actualité du Brexit

L’Europe et le défi environnemental et climatique

La politique migratoire de l’UE

L’Europe en construction (48H)

L’Europe du numérique

Construire une politique culturelle

L’Europe de l’énergie

Mutation de la politique agricole

  • UE 3 : Europe dans le monde

L’Union européenne et son voisinage

Relations UE/Turquie

L’Europe et la mer

Politique commerciale de l’Union européenne

Politique européenne de sécurité et de défense

L’Union européenne et les territoires non étatiques

Relation Chine Europe

Fonctionnement du service européen de l’action extérieure

  • UE 4 : stage

16 semaines minimum

ADMISSIONS

En M2

En formation initiale les étudiants doivent avoir validé les 240 crédits ECTS correspondant aux quatre premières années du parcours IEP. Des étudiants ayant validé l’année précédente un diplôme de niveau bac+4 ou bac+5 l’année précédente peuvent également postuler à la formation.

La sélection s’effectue suite à une admissibilité (examen du dossier) et une admission (entretien).

En formation continue, les candidats doivent pouvoir justifier d’un niveau de formation initiale minimum (Bac + 4) ou d’une position professionnelle correspondant à un niveau de responsabilités opérationnelles et hiérarchiques de niveau supérieur. Les candidats doivent également pouvoir justifier d’une expérience professionnelle pertinente au regard des thèmes abordés par la formation, d’au moins cinq ans. La sélection s’effectue ensuite sur examen du dossier et d’un entretien.

20 places sont proposées, la sélection s’effectue sur dossier et entretien.

En M1

Le recrutement est ouvert aux étudiants de Sciences Po Rennes ayant validés leurs trois premières années. Chaque année, quelques places peuvent être ouvertes aux étudiants titulaires d'une L3 (180 crédits ECTS).

UN RÉSEAU ACTIF ET PERFORMANT

Les intervenants du master sont choisis pour leurs connaissances et compétences reconnues soit dans le secteur académique soit dans le secteur professionnel (avec un objectif de 50 % de professionnels).

  • Frédéric Allemand, Research Fellow, Robert Schuman Institute, Faculty of Law, Economics and Finance chez Université du Luxembourg
  • Justin Amiot, Chef de Cabinet à la région Bretagne
  • Pascal Bonnard, Maître de conférences en science politique, à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne
  • Bernard Bruneteau, Professeur d’histoire contemporaine et de sciences politiques, Université de Rennes 1
  • Jean-Christophe Barbato, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Maurice de Langlois, Officier général, Saint-Cyrien, spécialiste des domaines sécurité-défense à l’OTAN et à l’Union Européenne
  • Alice Eckman, responsable des activités Chine au Centre Asie de l’Institut français des relations internationales
  • Patrick Faucheur, Conseiller au Secrétariat général aux affaires européennes (SGAE)
  • Anja Fiedler, fonctionnaire au Service européen de l’action extérieure
  • Thibaut Fleury Graff, Professeur à l’Université de Rennes 1
  • Alan Hervé, Professeur à Sciences Po Rennes, Chaire européenne Jean Monnet, responsable du master Europe et affaires Mondiales
  • Catherine Laroche-Dupraz, Enseignant-chercheur en politique agricole, Professeure à Agrocampus Ouest
  • Élise Latify, Consultante en protection des données personnelles
  • Marion Lemoine, Chargée de recherche CNRS
  • Agnès Leroux, EU Public Affairs Director, Acumen Public Affairs
  • Tobias Schumacher, Professeur au Collège d’Europe, titulaire de la Chaire voisinage au Collège d’Europe, Varsovie
  • Frédérique Michea, Maître de conférences à l’Université de Rennes 1
  • Yves Pascouau, responsable du programme "Migration et diversité", chercheur associé senior à l'Institut Jacques Delors
  • Romain Pasquier, Directeur de recherche au CNRS au laboratoire Arènes
  • Damien Périssé, Directeur, Affaires maritimes, Conférence des régions périphériques maritimes (CPRM)
  • Émilie Magdalinski, Chercheuse à l’Institut Jacques Delors
  • Jean-François Polo, Maître de conférences, IEP de Rennes
  • Audrey Roncigli, adjointe au conseiller spécial au Secrétariat général aux affaires européennes, chargé des négociations BREXIT
  • Jan Szczodrowski, membre du service juridique de la Commission européenne (en charge de la politique de concurrence), Bruxelles
  • Claire Visier, Maître de conférences à l’Université de Rennes 1

Secrétariat du master

Astrid GUILLARD
astrid.beunet@sciencespo-rennes.fr
Tél. +33 (0)2 99 84 29 53

Responsable du master

Alan HERVÉ
alan.herve@sciencespo-rennes.fr