Stratégies innovantes des territoires urbains

> École des affaires internationales

Stratégies innovantes des territoires urbains : anticiper les transitions (In Situ)

CONTEXTE

Les stratégies des territoires urbains considérées à plusieurs échelles (du quartier à la frange rurale, de la région urbaine aux réseaux européens de villes) se recomposent dans un contexte de crise systémique et de nécessaire préparation au changement.

OBJECTIFS

Le grade master In Situ propose, dans le cadre d'un programme France-Europe du Nord, de s'inspirer de la capacité d'adaptation et du haut degré d'innovation des pays nordiques et baltiques, pour former des décideurs et collaborateurs capables de gérer les contraintes du temps court tout en anticipant de nouveaux modèles sur un temps long.

L'audace, la gestion et le financement de projets territoriaux et urbains dans un contexte de transitions, l'aménagement des villes de demain (smart cities, ville connectée, nouveaux plans de mobilités, planification énergétique, natures et agricultures urbaines), les piliers de l'attractivité, du lobbying et de la gouvernance en réseaux ou encore les nouveaux outils d'aide à la décision (SIG, programmation informatique, ingénierie numérique) seront abordés par des professionnels (caisse des dépôts, agences d'urbanisme...).

L'approche territoriale sera valorisée par des démarches pédagogiques concrètes et internationales : interventions de professeurs invités des pays du Nord, immersion à Oslo à l'occasion d'un studio de design des systèmes urbains (en collaboration avec des acteurs publics et privés), stages de terrains dans les capitales baltiques. La cinquième année prévoit une alternance en France dans des structures publiques (collectivités, État), des cabinets d'étude ou en entreprise.

ATOUTS - ORIGINALITÉS

  • Inclus dans le cadre du programme France-Europe du Nord.
  • Dispensé sur le campus de Caen.
  • La participation de nombreux intervenants de qualité : Jean-Pierre Charbonneau (urbaniste, ancien conseiller pour les Villes de Lyon, Saint-Étienne et Copenhague), Vibeke Knoop Rachline (journaliste norvégienne, correspondante pour le journal Aftenposten à Paris), Marius Grønning (Professeur d’urbanisme à la NMBU, Ås/Oslo), Patrice Duny (directeur de l’Agence d’urbanisme de Caen Normandie Métropole), Imants Viesturs Lieģis (ancien ministre de la Défense de Lettonie, ambassadeur de Lettonie en France), Viesturs Celmiņš (enseignant-chercheur à l’université de Cambridge et à l’université de Lettonie), Nicolas Joyau (maire-adjoint chargé de l'Environnement, du Développement durable et de l’Énergie à la Ville de Caen), Leonarda Ķestere (conseillère au ministère letton de la Culture)...

PROGRAMME

En quatrième année, les étudiants suivront un séminaire sur la planification des régions urbaines de demain (trois cours d’introduction à l’urbanisme et à l’aménagement auxquels s’ajoutent des workshops, sessions thématiques, ateliers d’urbanisme, sorties de terrain), un cycle de conférences sur les villes nordiques organisé en partenariat avec l’université de Caen, une conférence de méthode (initiation aux SIG et au logiciel R-CRAN), un atelier interculturel sur les concepts du développement durable et des séances d’initiation au suédois.

En cinquième année, les étudiants sont en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) suivant un rythme de trois semaines dans leur structure et d’une semaine de cours. Le programme pédagogique se divise en neuf unités d’enseignement :

 

SEMESTRE 1 (30 crédits ECTS)

  • UE 1 - Inscrire son parcours professionnel dans un environnement interculturel

Travailler en Europe du Nord/Travailler avec l'Europe du Nord Préparation au stage d’immersion dans une métropole nordique. L’interculturalité dans la conduite de projets. Expression orale/Théâtre. Expression écrite/Atelier d'écriture. Forum franco-nordiques des initiatives innovantes.

  • UE 2 - Dessiner des stratégies pour les territoires en transition

Développement et animation des territoires. Grands enjeux territoriaux de transition (urbain/rural). Planification urbaine et transitions. L'approche stratégique en aménagement. Planification stratégique des métropoles en France et en Europe du Nord (professeur invité 1). Atelier de créativité territoriale. Conférence ou atelier dans le cadre du festival Les Boréales.

  • UE 3 - Financer les projets de transition

Développement économique. Financement des collectivités. Conduite de partenariats public/privé. Financement des projets territoriaux et de développement local. Financement des projets d'aménagement.

  • UE 4 - Maîtriser l'innovation territoriale et l'anticipation

Gouverner le futur, méthodes d'anticipation en sciences politiques. Créativité et innovation des espaces urbains. Montage des projets d'innovation. Conduite des projets d'innovation. Prospective territoriale et urbaine. Anticiper les enjeux de l'urbanisme demain.

  • UE 5 - Fabriquer la ville du futur (Partie 1)

Focus Smart cities : Gouvernance des smart cities. Initiation à la domotique. La pacification urbaine, outils et enjeux. Politique de la ville. Design urbain. Planification des mobilités du futur. SIG appliqués aux études professionnelles. Informatique appliquée à la ville du futur. Le hacking en sciences sociales. La transition numérique en ville.

 

SEMESTRE 2 (30 crédits ECTS)

  • UE 6 - Fabriquer la ville du futur (Partie 2)

Focus Développement social urbain : Devenir un fab lab ou living lab manager. Les projets locaux citoyens en France et en Europe du Nord. Les démarches écoquartiers et écovillages. Le logement de demain. Introduction à l'urbanisme collaboratif.

Focus Natures et agricultures urbaines : Perfectionnement en design végétal. Planifier la nature en ville. Gouverner l'urbain/rural.

Focus Aménagement durable et planification énergétique : Changement climatique et ville de demain. Villes et santé. L'innovation énergétique dans les villes d'Europe du Nord. Master class du professeur invité 2.

  • UE 7 - Inscrire les régions urbaines dans des stratégies inter-territoriales

Montage de projets européens. Fonds INTERREG et macrorégions. Lobbying. Business and Innovation : Arctic Studies. La démarche des réseaux de villes. Rencontres franco-nordiques.

  • UE 8 - Studio franco-nordique de design des systèmes urbains (Immersion)

Studio franco-nordique : Trois semaines en juin en présence d'enseignants, élus, chefs d'entreprises et acteurs du territoire.

  • UE 9 - Rapport d'alternance

Rédaction du rapport. Soutenance orale.

Le programme France - Europe du Nord de In Situ

Un nouveau pôle Europe du Nord a été inauguré en septembre 2017 sur le campus de Caen en présence de Son Excellence Imants Viesturs Lieģis, ancien ministre et ambassadeur de Lettonie en France. Outre l’organisation de nombreuses conférences et événements (collaboration avec le festival Les Boréales, Rencontres franco-nordiques), la présence d’un fonds d’ouvrages sur les pays nordiques et baltiques (grâce notamment à un don de l’ambassade de Lettonie) et des coopérations étroites avec des acteurs de la ville et de la région (université de Caen, office franco-norvégien d’échanges et de coopération, association Normandie-Pays nordiques), l’offre pédagogique proposée sur l’Europe du Nord en histoire, géographie, géopolitique, sciences politiques et économie est relativement singulière en France.

In Situ n’aborde pas l’Europe du Nord d’une manière purement académique mais cherche, par une étude critique et concrète de projets et territoires innovants, à accroître les références internationales, l’inventivité et l’intégration de nos étudiants. L’Europe du Nord est appréhendée au sens large comprenant bien sûr les pays nordiques et baltiques (Islande, Norvège, Suède, Danemark, Finlande, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne), la zone arctique mais aussi l’Allemagne du Nord et le Benelux.

Le programme Europe du Nord du grade master In Situ comprend sur deux ans :

  • Des enseignements et ateliers consacrés à une comparaison entre les pratiques françaises et nord-européennes ;
  • La visite de professionnels nordiques dans le cadre des matinées du développement durable ou des rencontres franco-nordiques ;
  • Un professeur invité par semestre issu d’une université nord-européenne proposant des master class en français ou anglais sur son domaine d’expertise ;
  • Un voyage d’étude dans une métropole en quatrième année (à l’image, sur les années précédentes, de Copenhague et Rotterdam) ;
  • Un stage d’immersion de trois semaines dans un pays nordique en cinquième année (organisé en coopération avec nos partenaires de la NMBU d’Oslo) ;
  • L’initiation au suédois en LV3 ;
  • Des formations sur la démarche interculturelle appliquée au domaine du développement durable.

COMPÉTENCES ACQUISES

  • Être capable de concevoir et de gérer un quartier, une ville ou une région urbaine durable sur le temps long en mobilisant les outils de la planification stratégique, de l’innovation territoriale et de la prospective.
  • Anticiper et intégrer la complexité de l’action urbaine dans plusieurs de ses champs (transports, logements, espaces publics, nature en ville…) et les effets de système (thématique, espace, temps).
  • Intégrer de manière autonome la richesse d’expériences internationales innovantes pionnières (démarches des pays baltiques et nordiques) pour mieux appréhender les défis du futur.
  • Valoriser l’anticipation, le rapport au terrain, la co-construction des connaissances et la prise de recul par des pratiques pédagogiques innovantes.

In Situ forme des professionnels de haut niveau, aptes à lire et comprendre la spécificité des territoires qu’ils devront aménager et les trajectoires singulières qu’ils pourront impulser. Chaque territoire est en effet unique et il importe de ne pas calquer intégralement un modèle d’une région à une autre. Pour cela, nous leur faisons prendre conscience des référentiels sous-tendant l’action publique à l’échelle locale. Cette vision globale permettra à nos étudiants de se démarquer en proposant une démarche créative, personnelle et singulière pour traiter l’espace. Ils développeront pendant leurs études une cohérence et une méthode afin d’apporter leur univers à l’aménagement de demain.

DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

Le grade master In Situ a été élaboré en collaboration avec un panel de professionnels qui ont pu effectuer un retour sur leurs besoins et leurs attentes.

Les débouchés professionnels s’inscrivent dans trois dimensions : une capacité à penser et concevoir l’urbanisme et l’aménagement innovant et émergent, une forte ouverture internationale et une connaissance fine de l’Europe du Nord.

Les métiers profilés correspondent aux trois domaines disciplinaires de la Nomenclature des spécialités de formation CNCP : aménagement du territoire/urbanisme, études en urbanisme et aménagement, gestion de l’espace et mise en œuvre des projets.

Le grade master In Situ prépare principalement aux emplois suivants (Classification ROME) :

  • Urbaniste
  • Chargé d’étude urbaine
  • Chargé de médiation
  • Chargé de projet en aménagement du territoire
  • Chargé de mission développement durable - Agenda 21
  • Chargé de développement local/développement économique

Nos étudiants intègrent ainsi des structures publiques (ministères, agences publiques, collectivités territoriales, syndicats mixtes, agences d’urbanisme, bailleurs sociaux, laboratoires de recherche), associatives (association de maîtrise d’usage, festival urbain, agriculture urbaine...), parapubliques (entreprises publiques locales comme les sociétés d’économie mixte) ou privées (bureau de conseil ou d’études, grandes entreprises impliquées dans des projets urbains ou dans l’approche smart cities).

L’attention portée à la créativité de nos étudiants leur permettra aussi de contribuer à une réflexion et pratique urbanistique associant ONG, associations citoyennes ou culturelles, tiers-lieux et milieux artistiques.

Les stratégies urbaines enseignées s’inscrivant à plusieurs niveaux géographiques, il est possible pour nos étudiants de s’orienter vers des postes de chargé de mission affaires et projets européens ou de chargé de mission aux relations internationales au sein des collectivités (métropoles, communautés urbaines ou d’agglomération, municipalités).

Les réseaux de villes, plateformes de coopération, associations ou think tanks travaillant sur les villes de demain avec une perspective européenne ou internationale sont particulièrement ciblés. In Situ ouvre également à des emplois de lobbyistes ou au sein des représentations des collectivités à Bruxelles.

La pratique intensive de langues étrangères (anglais, suédois) et les réseaux tissés à l’international permettent enfin d’envisager une carrière à l’étranger dans les métiers liés à l’aménagement et à la fabrique de l’urbain.

ADMISSIONS

La formation In Situ est mixte (formation initiale et continue) et le M2 s’effectue en alternance.

Les conditions d’entrée sont les suivantes :

En M1 :

  • Être étudiant de Sciences Po Rennes (Campus de Rennes et de Caen) et avoir validé les trois premières années.
  • Être admis à Sciences Po Rennes (Campus de Rennes et de Caen) en quatrième année par concours ou dans le cadre de conventions signées avec des classes préparatoires (voir liste sur le site de Sciences Po Rennes).

En M2 :

  • Être étudiant de Sciences Po Rennes (Campus de Rennes et de Caen) et avoir validé 240 crédits ECTS les années précédentes.
  • Être étudiant dans un autre des huit Sciences Po de région et rejoindre le grade master en mutualisation de cinquième année.
  • Avoir validé l'année précédente un diplôme de niveau Bac+5 dans un autre établissement (universités, grandes écoles...). La sélection s'effectue alors suite à une admissibilité (examen du dossier par une commission pédagogique) et admission (entretien).
  • Être étudiant dans un établissement partenaire de Sciences Po Rennes, écoles de commerce ou d’ingénieurs (par exemple : Audencia Nantes). La sélection s'effectue après une étude du dossier et un oral.
  • En format continue pour des candidats pouvant justifier d'un niveau de formation initiale minimum (Bac+4), d'une position professionnelle correspondant à un niveau de responsabilités opérationnelles et hiérarchiques de niveau supérieur et d’une expérience professionnelle pertinente au regard des thèmes abordés par la formation, d’au moins cinq ans. La sélection s’effectue à partir d'un dossier et entretien.

L’admissibilité résulte de l’avis d’une commission pédagogique composée a minima du responsable de grade master et d’un autre permanent de Sciences Po Rennes en s’appuyant sur le dossier écrit du candidat (résultats au lycée, au baccalauréat ainsi que dans les premières années, lettre de motivation, CV). L’admission est proclamée après un oral portant sur les motivations professionnelles dans le domaine de l’urbanisme.

 

(À gauche) Les anciens entrepôts de Philips transformés en fermes urbaines.
  (À droite) Voyage d’étude à Copenhague © Photos : N. Escach.

TÉMOIGNAGES

Patrice DUNY, directeur de l’Agence d’Urbanisme de Caen Normandie Métropole :

"L’Agence d’Urbanisme de Caen Normandie Métropole (AUCAME), que j’ai l’honneur de diriger, est partenaire du campus de Caen de l’IEP de Rennes depuis la création de celle-ci. Ce partenariat se matérialise notamment par des interventions de membres de l’équipe de l’Agence devant les étudiants, par une participation aux manifestations organisées par l’IEP et par des travaux d’étudiants sur des sujets qui intéressent l’Agence.
Dans le cadre de ce partenariat, j’ai pu faire état de mes attentes quant aux formations recherchées par l’AUCAME. Le dialogue a été d’autant plus aisé que je suis moi-même diplômé d’un IEP (Grenoble 1987) et titulaire d’un DESS labellisé APERAU (IUG Grenoble 1989). C’est donc avec une grande satisfaction que j’ai vu naître le Grade Master « in Situ » (Stratégie Innovantes de Territoires Urbains) qui répond en de nombreux points aux préoccupations qui sont les nôtres.
La maquette du Grade Master et la qualité des intervenants me paraît de nature à former les professionnels que les métiers de l’aménagement et de l’urbanisme attendent. Il s’agit en effet d’accompagner les territoires que nous avons la responsabilité d’éclairer et de conseiller dans les multiples transitions qui caractérisent notre monde contemporain : transitions numérique, écologique, énergétique, agricole et alimentaire et donc également urbaine. Il est important pour nous de disposer localement d’étudiants formés à un haut niveau sur ces problématiques.
En outre, l’ouverture vers l’Europe du Nord qui constitue souvent pour nous une référence en matière d’urbanisme durable est un plus indéniable. Pour toutes ces raisons, j’appuie sans réserve la demande de labellisation APERAU du master In Situ du campus de Caen de Sciences Po Rennes".

 

Louis-François LE GLASS, expert interrégional à la banque des territoires, docteur en sciences économiques et diplômé de l’institut technique de banque du CNAM, chercheur associé au LERAP Tours :

"Je considère que le master In Situ offre aux étudiants un cursus de formation parfaitement adapté pour exercer sur les nombreux métiers en montage de projets, qu’offrent les collectivités territoriales et leurs satellites sur les territoire. Je pense notamment aux Entreprises Publiques locales (SEM d’aménagement, SEM de gestion, SEM Énergie etc…) qui jouent un rôle central pour accompagner les collectivités dans la structuration de leurs projets.
Les collectivités cherchent de l’accompagnement professionnel dans la structuration de leurs projets sur les terrains juridique, financier et fiscal et à ce titre, le master In Situ présente une réelle opportunité pour le développement local".

Secrétariat du grade master

Campus de Caen :
Gaël HILY
gael.hily@sciencespo-rennes.fr


Responsable du grade master

Nicolas ESCACH
nicolas.escach@sciencespo-rennes.fr