Master Politiques Publiques

Services urbains en réseaux : ville en devenir

PRÉSENTATION ET OBJECTIFS

L’objectif de ce master est de former des jeunes professionnels aux problématiques des réseaux urbains dans les villes des pays du Sud. Son originalité est qu’il ne s’attache pas à un seul réseau et service et que les modalités de gouvernance font l’objet d’une attention particulière. Les professionnels qui travaillent sur les services urbains (SUR) des pays du sud doivent être amenés à s’interroger sur les processus de gestion et de décision, depuis les différentes formes de délégation jusqu’à l’évolution des régimes fonciers, la tarification, l’investissement, l’accessibilité et la mobilité. Il s’agit aussi de tenir compte des besoins des différentes parties prenantes, qu’il s’agisse des collectivités territoriales, des grands opérateurs de réseaux, des bailleurs de fonds, des institutions nationales et internationales de coopération, ou encore, des cabinets d’études et de conseil spécialisés dans ces domaines d’activités. Les diplômes agiront en tant que médiateurs / facilitateurs pour le compte de ces différents acteurs. 

L’objectif est de définir les normes économiques, sociales, financières et juridiques les plus pertinentes permettant une mise en œuvre et/ou une modernisation pérenne des réseaux. Cela passe par l’acquisition de compétences dans le domaine des modes de gestion et des modèles institutionnels de régulation, des instruments de régulation et des indicateurs d’évaluation, du benchmarking (comparaison des performances), des coûts de gestion, des systèmes tarifaires, de normes et de standards et des instruments de gouvernance... 

> LE DIPLOMÉ EST AMENÉ À EXERCER LES ACTIVITÉS SUIVANTES SUR LE TERRAIN:

  • Analyser des SUR du point de vue économique et financier selon les spécificités locales ;
  • Répondre à des appels d’offre ;
  • Monter et évaluer des projets d’implantation et d’amélioration de SUR ;
  • Négocier des conventions et des concessions ;
  • Construire les cadres réglementaires des collectivités publiques gestionnaires ;
  • Assurer la gestion des SUR ;
  • Réformer et restructurer les SUR.

DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

  • Cadre dans le contexte de programmes de coopération bilatérale, multilatérale et décentralisée.
  • Fonctionnaire des organisations internationales.
  • Conseiller en ingénierie des services urbains auprès des collectivités.
  • Au sein des grandes compagnies de services urbains en réseaux en amont des contrats de concession : planification stratégique, développement commercial, développement des projets.
  • Au sein des grandes compagnies de services urbains en réseaux en aval des concessions : responsable de développement par zones géographiques, responsables de développement par pays, chefs de projet, postes de directeur de gestion clientèle, directeur de patrimoine, directeur de planification.
  • Médiateur opérateurs-exploitant-autorités locale.

L'ORIGINALITÉ DE L'ANCRAGE INSTITUTIONNEL

Ce master est co-habilité par Sciences Po Rennes et Telecom Bretagne, Grande École de l’Institut Mines-Télécom. Cette cohabilitation s’appuie sur le travail en commun d’institutions relevant, pour l’une, des sciences humaines et sociales, et pour l’autre, des sciences et techniques de l’ingénieur. Elle a permis non seulement de mutualiser des ressources existantes et de croiser les compétences respectives, mais également et surtout de créer de nouveaux apprentissages et de construire des savoir-faire appropriés, en favorisant notamment une pédagogie  de projet. 

PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS

> L'INDISPENSABLE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE

La diversité des points de vue disciplinaires est indispensable pour faire face à la complexité et aux particularités des contextes locaux des villes du Sud dans l’analyse des SUR. 

  • UE1 - Techniques économiques, juridiques  et comptables.
  • UE2 - Analyse du peuplement et de l’urbanisation des PED.
  • UE3 - Urbanisme opérationnel et industries de réseaux.
  • UE4 - Développement durable et urbanisation au Sud.
  • UE5 - Les acteurs de l’urbanisation.
  • UE6 - Modalités financières, économiques et juridiques du développement des SUR.
  • UE7 - Techniques d’analyse des réseaux urbains.
  • UE8 - Technique de collecte, de traitement et de valorisation de données urbaines.
  • UE9 - Stage de 16 semaines (min.) dans une ville d’un pays en développement.

Le volume horaire total de la formation est d’environ 450 heures d’enseignements assurées pour plus de 80% par des professionnels appartenant à toutes les structures concernées (cabinet d’études, opérateurs privés, coopération bilatérale et décentralisée, agences d’urbanisme, organismes de recherche). Cette collaboration permet le transfert effectif de compétences, de savoir-faire et de savoir-être. Grâce à l’apport des intervenants professionnels, les étudiants apprennent à travailler avec des grilles de lecture et des analyses de cas concrets qui les placent dans de véritables situations de terrain.

> L’ESSENTIELLE DIMENSION INTERNATIONALE :

Le travail collectif que chaque promotion du master effectue autour de la réalisation d’un rapport d’expertise des SUR portant sur des villes du Sud. Le stage final en binôme s’effectue dans une ville du Sud. 

ADMISSION

  • En formation initiale : être titulaire d’un M1 ou équivalent (240 ECTS) de gestion, droit, économie, urbanisme, de Sciences Po, d’ingénieur ou d’architecte obtenu en Europe ou à l’étranger.
  • En formation continue : justifier d’un diplôme de niveau M1. Les candidatures des non-titulaires d’un M1 sont examinées selon la procédure de validation des acquis.

Une mobilité internationale antérieure (stage ou programme de mobilité étudiante) est souhaitée.

20 places sont proposées, la sélection s’effectue sur dossier et entretien.

Secrétariat du master

Johanna GUILLARD
johanna.croissant@sciencespo-rennes.fr
Tél. +33 (0) 2 99 84 19 59

Responsable du master

Pablo DIAZ
pablo.diaz@sciencespo-rennes.fr


Gilles ANTIER
gilles.antier@sciencespo-rennes.fr


Philippe BÉRAUD
philippe.beraud@telecom-bretagne.eu