Chercheurs associés

THOMAS AGUILERA

Docteur en science politique depuis juin 2015. Diplômé de Sciences Po Paris en 2010 (master Stratégies territoriales et urbaines), il a préparé et soutenu sa thèse sous la direction de Patrick Le Galès au Centre d’études européennes de Sciences Po Paris. Il a été ATER à Sciences Po Toulouse (2013-2015) et associé au LASSP. Sa thèse qui a été qualifiée au CNU en science politique (04), sociologie (19) et urbanisme-aménagement (24) portait sur les politiques publiques face aux squats et aux bidonvilles dans les régions de Paris et de Madrid.

La thèse a obtenu trois prix : le prix DALLOZ (publication de l’ouvrage au printemps 2017), le prix de la Fondation Caritas Pour la recherche-Institut de France, le prix spécial de la thèse sur la ville du PUCA-APERAU.

Ses travaux portent principalement sur le gouvernement de l’informalité urbaine et sur les effets des mouvements sociaux sur les politiques publiques. Depuis 2015, il travaille également sur les conflits autour de la régulation du tourisme à Paris et à Londres.

  • Bibliographie de titres marquants

- 2016 : « Squatting, North, South and Turnabout: A Dialogue Comparing Illegal Housing Research», in Freia Anders et Alexander Sedlmaier (dir.), Public Goods vs Economic Interests: Historical Perspectives on Squatting, Routledge, p. 29-55 (avec Alan Smart).

 - 2016 : « Normalizing and Regularizing Slums : what explaing the sideling of onsite interventions in Europe ? Comparing Paris and Madrid » in Deboulet (dir.), Rethinking Precarious Neighborhoods, Paris, AFD Publisher, p. 161-172.

 - 2014 : « L’(in)action publique face aux squats discrets à Paris et à Madrid. Déni d’agenda et autonomisation de la sécurisation : comment la méconnaissance du territoire bloque les politiques publiques », in Métropoles, vol. 14.

 - 2012 : « Gouverner les illégalismes. Les politiques urbaines face aux squats à Paris », Gouvernement et action publique, vol. 3, n° 3, p. 101-124.

  • Domaines de spécialisation

- Action publique, gouvernance multiniveaux, participation citoyenne, innovations sociales sur les territoires

- Gouvernance des innovations technologiques (tourisme)

- Méthodes : design de recherche (études de cas et comparaisons), méthodes qualitatives et quantitatives

 

BENOÎT FEILDEL

Maître de conférences en aménagement de l’espace et urbanisme à l’Université Rennes 2 et chercheur au laboratoire ESO, Espaces et Sociétés. Ses thématiques de recherche portent sur le projet d’aménagement et les relations entre concepteurs et habitants. Il s’intéresse en particulier à la prise en compte des dimensions sensibles du rapport à l’espace, aux modes d’habiter et à la dynamique mobilité/ancrage dans les espaces périurbains.

  • Bibliographie de titres marquants

- Feildel B., 2014, « Participation citoyenne et émotions », dans Martouzet D. (dir.), Ville aimable, Tours, Presses universitaires François Rabelais, p. 331‑347.

- Feildel B., 2014, « Pour un urbanisme affectif », dans Martouzet D. (dir.), Ville aimable, Tours, Presses universitaires François Rabelais, p. 101‑124.

- Feildel B., Bailleul H., Laffont G.-H., 2014, « Les imaginaires de la mobilité. De possibles ressorts pour la mise en durabilité des espaces périurbains ? », Recherche Transports Sécurité, 30, 2‑3, p. 143‑160.

- Feildel B., Martouzet D., 2012, « La mobilité comme modalité de l’ancrage : enrichir l’évaluation de la durabilité des espaces périurbains », Recherche Transports Sécurité, 28, 3‑4, p. 271‑289.

  • Domaines de spécialisation

- Aménagement et urbanisme

- Gestion et conduite du projet d’aménagement et d’urbanisme

- Dispositifs participatifs

- Approches sensibles des territoires

- Enjeux des mobilités dans les espaces périurbains

- Méthodes d’enquêtes qualitatives.

 

TUDI KERNALEGENN

Docteur en science politique, Tudi Kernalegenn a enseigné la science politique et la sociologie, notamment à l’IEP de Rennes, à l’Université Rennes 2 et à l’Université de Bretagne Sud. Il a été chargé de recherche et de développement de la chaire Territoires et mutations de l’action publique, et commence actuellement une recherche postdoctorale à l’Université de Lausanne, financée par une bourse d’excellence de la Confédération suisse.

  • Bibliographie de titres marquants

– « Les espaces des mouvements sociaux. Analyse de l’inscription territoriale d’une lutte ouvrière : le Joint français (Saint-Brieuc, 1972) », in Combes (Hélène), Garibay (David), Goirand (Camille) dir., Les lieux de la colère. La dimension spatiale des mobilisations, Paris, Karthala, 2016, p. 95-118.

– « The differentiated imagination of the region in Brittany, Galicia and Scotland », in Regions in Europe. Administrative structures and territorial identity issues, Budapest, L’Harmattan / Károlyi József Alapítvány, 2016, p. 206-218.

– Kernalegenn (Tudi), Histoire de l’écologie en Bretagne, Rennes, éditions Goater, 2014, 184 p.

– Kernalegenn (Tudi), Pasquier (Romain) dir., L’Union démocratique bretonne. Un parti autonomiste dans un État unitaire, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014, 272 p.

  • Domaines de spécialisation

- Les réformes territoriales

- L’imaginaire régional

- La construction sociale des territoires

- Les politiques régionales

- Les migrations

 

ARNAUD STIMEC

Arnaud Stimec est professeur en sciences de gestion (agrégé des facultés). Après un parcours pluriel en sciences humaines et sociales (gestion, sociologie, droit), il s’est orienté sur la thématique du conflit et du dialogue dans l’action collective, notamment dans les organisations. Il a dirigé pendant 6 ans la revue Négociations (De Boeck-Cairn).

  • Bibliographie de titres marquants

« Vers une ingénierie des négociations dans les organisations », Recherches en Sciences de Gestion (ISEOR), n°102, octobre 2014.

« Santé au travail : voyage en pays de lean management », Revue Française de Gestion, vol.37 – 214, mai 2011, avec Thierry Bertrand.

« Ripeness theory and grief in conflict analysis », Group Decision and Negotiation, vol.20 – 4, 2011, premier auteur en collaboration avec Patrice Guillotreau et Jean Poitras.

« Les négociations ordinaires et la santé au travail », Numéro spécial colloque de Cerisy, Négociations, 2009-2.

  • Domaines de spécialisation

- Conflits

- Négociation

- Médiation

- Dialogue collectif

 

THIBAULT TELLIER

Professeur d’histoire contemporaine à l’IEP depuis 2015, il mène des recherches dans deux domaines complémentaires : d’une part, l’histoire de la politique de la ville et des politiques de réhabilitation au sein des grands centres urbains ; d’autre part, l’histoire de la construction politique et administrative des territoires à l’époque contemporaine.

  • Bibliographie de titres marquants 

- Le temps des HLM 1945-1975. La saga urbaine des Trente Glorieuses, Paris, Ed. Autrement, 2007.

- « Une République décentralisée : une généalogie de la décentralisation (1945-1981) », Cahier d’histoire immédiate, n° 42, 2012, p. 35-49.

- « De la normalisation des grands ensembles à la constitution d’une politique spécifique : genèse de la politique de la ville », En finir avec les banlieues. Le désenchantement de la politique de la ville, sous la direction de Thomas Kirszbaum, La Tour d’Aigues, Ed. de L’aube, 2015, pp. 63-80.

- « La loi Marcellin de 1971 : retour sur l’histoire des fusions communales en France », Pouvoirs locaux, n° 107, 2015-2016, p. 75-80.

  • Domaines de spécialisation

- Enjeux de la mémoire urbaine

- Construction du récit territorial

- Histoire de la politique de la ville et du logement social

 

GIL DESMOULIN

Maître de conférences en droit public à l'Université de ParisVIII (1997-2007) puis à Sciences Po Rennes. Habilitation à diriger des recherches (1994). Doctorat de droit public nouveau régime soutenu le 16 septembre 1994, mention très honorable avec les félicitations du jury. 1990 Diplôme d'études approfondies ( DEA ) de Droit Public ( mention Bien )

  • Bibliographie de titres marquants

 - Leçons de Finances Publiques, coll. Examens et concours, Ellipses, 2014, 352 p. 

- La décision financière publique (co-dir.), LGDJ, coll Systèmes , 2013

- Politique de cohésion et politique de l’environnement : quelles complémentarités financière ?, Revue de l’Union européenne, n° 597, avril 2016, pp. 221-231.

- La recherche de la performance des politiques publiques : de l’illusion à la raison, AJDA n° 16 du 6 mai 2013 pp. 894-899

  • Domaines de spécialisation

- Finances publiques

- Institutions administratives

- Droit administratif

 

SÉBASTIEN SEGAS

Maître de conférences en science politique à l’université Rennes‑2 et membre du centre de recherche CRAPE (Centre de recherches sur l’action politique en Europe)–Arènes et du comité scientifique de la collection « Res Publica » aux Presses universitaires de Rennes (PUR). Ses travaux interrogent les mutations qui affectent l’action publique territoriale et les finances publiques locales.

  • Bibliographie de titres marquants

- Ségas S. , « Les usages politiques de « l’effet ciseaux » budgétaire. La nouvelle instrumentation de la gestion publique des communes et intercommunalités », Métropolitiques, 19 septembre 2016,URL : https://www.metropolitiques.eu/Les-usages-politiques-de-l-effet.html 

- Ségas S., « Les vice‑présidents aux finances dans le jeu communautaire : entre expertise et diplomatie. », Revue française d'administration publique 2/2015 (N° 154) , p. 363-376

- Ségas S., « Les savoirs de la bonne gouvernance : une nouvelle grammaire de justification de l’action publique locale » in Pasquier R., Simoulin V., Weisben J., La gouvernance territoriale. Pratiques, discours et théories, Paris, LGDJ, 2013 (seconde édition).

  • Domaines de spécialisation

- Politiques de développement local

- Finances locales

- Politiques de RH dans les collectivités territoriales

 

Nous suivre :

Twitter Linkedin - Newsletter