Actualité

Grande École des Solidarités

par Marianne Rufet

Une première en France

La première Grande École des Solidarités ouvre à Rennes. Un projet commun porté par Sciences Po Rennes, l'EHESP, Askoria  et l'Université de Rennes 2. Présentation.

"La Grande École des Solidarités ambitionne de s'imposer comme un espace pédagogique et de réflexion unique, innovant et d'excellence, consacré à la mise en œuvre des solidarités en Europe" explique Pablo Diaz. Une ambition commune aux quatre établissements rennais de l'enseignement supérieur à l'origine de cette initiative : quatre institutions des sciences humaines et sociales avec des convergences quant aux solidarités. La Grande École des Solidarités propose des parcours de formation initiale et continue de haut niveau, allant du post-bachelor aux masters spécialisés et doctorats. L'interdisciplinarité, la mutualisation des savoir-faire tout comme la recherche sont au cœur de la dynamique de cette grande école. Pour quels publics ? Les dirigeants des collectivités territoriales, les dirigeants associatifs, les élus, les professionnels de l'intervention sociale et les étudiants...

Séminaire de lancement

Lundi 9 mars dernier, 30 personnalités expertes - aux niveaux régional, national et européen - ont échangé sur les enjeux stratégiques associés au terme "Solidarités". Des personnalités d'horizons différents et complémentaires, représentant les secteurs de la formation et de la recherche, l’État, les collectivités territoriales, les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux ou encore le milieu associatif, l'entreprise et le champ mutualiste. "Les attentes sont fortes et correspondent à l'ouverture souhaitée par la Grande École des Solidarités qui doit être en prise avec les dynamiques territoriales, les réalités de terrain" souligne Pablo Diaz.

Pour répondre aux attentes, la Grande École des Solidarités ouvre en juin prochain la formation "Construire Les Solidarités". Une formation sur six jours dédiée aux questions de la gouvernance des solidarités et du vivre ensemble.

En savoir + : informations communiquées courant avril.

Retour