Santé & assurances

Santé

En France, le choix d'un médecin est libre, le coût d'une consultation en cabinet privé est en moyenne de 23 € pour un généraliste et de 41 € pour un spécialiste. A de très rares exceptions près, il faut payer la prestation médicale au moment même où elle est accomplie. Le remboursement s'effectue de diverses manières, selon que vous êtes ressortissant ou non de l'Union Européenne et selon votre âge.

1er cas - Vous êtes ressortissant d'un pays de l'Espace Économique Européen et vous avez moins de 28 ans.

  • Les étudiants ressortissants de ces États et non-affiliés au régime étudiant français peuvent se faire rembourser leurs soins auprès de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM) de Rennes, sur présentation de leur justificatif et présentation de la Carte Européenne d'Assurance Maladie. Le remboursement est alors effectué sur la base du remboursement Sécurité sociale (environ 70% de la dépense).
  • Si vous souhaitez obtenir le remboursement du complément, il faudra adhérer à une mutuelle.
  • Si vous ne possédez pas la carte européenne d'assurance maladie, vous serez obligatoirement affilié à la sécurité sociale étudiante lors de votre inscription à Sciences Po Rennes. Vos remboursements se feront auprès de la LMDE ou la SMEBA.

2e cas - Vous n'êtes pas ressortissant de l'Espace Économique Européen et vous avez moins de 28 ans.

  • Si vous venez du Québec, vous devez vous munir du formulaire SE401 Q102 ou SE401 Q106 bis qui vous permettra, sur présentation au guichet de la  Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM), d'obtenir le remboursement partiel des prestations.
  • Si votre pays n'a pas passé de convention avec la France, vous cotisez obligatoirement au régime français de sécurité sociale étudiante au moment de votre inscription à Sciences Po Rennes • Dans ce dernier cas, vous choisirez un centre  de remboursement de vos prestations la LMDE ou la SMEBA – la documentation vous est donnée à votre arrivée à Sciences Po Rennes .

Pour être remboursé sur la base du tarif de la sécurité sociale , vous devez y déposer vos feuilles de soins. 

  • Si vous souhaitez obtenir le remboursement du complément, il faudra adhérer à une mutuelle étudiante (la LMDE ou la SMEBA proposent également ces produits).

3e cas - Vous avez plus de 28 ans.

  • Il vous est fortement conseillé de vous inscrire auprès de la CPAM* directement et de souscrire une assurance privée en France, de préférence.

CPAM de Rennes
Cours des Alliés 35024 Rennes - site internet

LMDE
43 bd de la tour d'Auvergne 35 000 Rennes - site internet

SMEBA
Quai Chateaubriand 35 108 Rennes - site internet 

Service social et de santé universitaire

Un service social gratuit est assuré par les assistantes sociales du CROUS.

Le Service Inter-universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SIMPPS) peut, sur rendez-vous, vous délivrer un certificat médical (non contagion, pour le sport…), vous proposer des consultations spécialisées (gynécologie, diététique, aide médico-psychologique), ainsi qu'une information sur les MST et le Sida, les vaccinations...

SIMPPS, 263 avenue du Général Leclerc - Bâtiment 21 - Campus de Beaulieu – 35042 Rennes Cedex
Tel : +33 (0)2 23 23 55 05 - site internet

Assurance

  • Si vous devez souscrire une assurance pour votre logement en résidence universitaire ou privé en France. 
  • Si vous effectuez un stage pendant votre année universitaire en France, vous devez fournir à votre établissement d'accueil une attestation d'assurance auprès d'un organisme français pour la responsabilité civile, l'individuelle accident et le rapatriement.

Les mutuelles étudiantes françaises (LMDE ou SMEBA) proposent ces types de contrat.

Travailler en France

L'étudiant étranger peut exercer une activité salariée, sans autorisation, durant ses études en France. Il peut travailler jusqu'à 60% d'un temps plein.

L'employeur doit déclarer son embauche à la préfecture. Dans des cas dérogatoires toutefois, une autorisation provisoire de travail est nécessaire : c'est le cas des étudiants algériens, des étudiants devant travailler au-delà de la durée autorisée et des étudiants détenteurs d'un visa de long séjour temporaire.


Les étudiants concernés

  • L'étudiant non-européen peut travailler à titre accessoire pendant ses études s'il est titulaire d'un visa de long séjour « étudiant » valant titre de séjour, ou d'une carte de séjour temporaire portant la mention « étudiant ». La possession d'un de ces titres ouvre droit à toutes les activités salariées en France métropolitaine. 
  • Les étudiants européens et suisses peuvent séjourner en France sans titre de séjour et ont librement accès au travail en France, à l'exception des jeunes bulgares et roumains.


Durée de travail autorisée

L'étudiant peut accomplir 964 heures de travail maximum par an (60 % de la durée annuelle légale du travail).

Cette durée commence à partir de la délivrance du titre de séjour ou de la validation du visa de long séjour valant titre de séjour (VLS-TS)

La préfecture peut retirer son droit au séjour à l'étudiant qui ne respecte pas cette limite.

Relations Internationales

relations.internationales@sciencespo-rennes.fr
Fax : +33 (0)2 99 84 39 50

Sophie DURGEAUD - Responsable
Tél.: +33 (0)2 99 84 39 18

Caroline BIARD - bourses et étudiants entrants
Tél.: +33 (0)2 99 84 39 48