cours quatrième année

NTIC, Études et Management

Infos

Discipline : Sciences de l'information et de la communication
Nom de l’enseignant : Christine PETR
Nombre d’heures : 48H - Semestre 1 Semestre 2
Nature et forme de l’épreuve : CT - Oral -H
ECTS : / cursus international :
Code Erasmus :

Descriptif :

Contexte : Pourquoi un séminaire transversal construit autour des NTIC ?
Il y a un constant renouvellement de notre environnement en termes d’outils technologiques (Internet, web2.0, smartphones, tissus intelligents, etc.).

Ceci a pour conséquence d’interroger et de transformer certaines de nos pratiques que cela soit lorsque nous sommes un professionnel impliqué dans notre organisation (quels outils vais-je utiliser aujourd’hui pour échanger et communiquer avec mes collègues ?), ou que cela soit en tant qu’individus évoluant dans nos vies personnelles (comment vais-je acheter mon billet d’avion pour mon voyage à l’étranger de l’été prochain ?).

• Les NTIC sont des vecteurs de changements dans les usages individuels et collectifs au sein de notre société.

Dans le domaine des études qu’il s’agisse de se pencher sur les consommateurs d’un produit, les administrés d’une commune, les ressortissants d’un pays, les usagers d’un service ou d’une institution publique ou privée, les employés, etc.), les nouvelles technologies permettent de disposer aujourd’hui d’outils d’étude de plus en plus précis.

Ces outils se veulent objectifs au sens où il s’agit d’observer directement les comportements (individuels et collectifs) plutôt que de demander aux individus de décrire ces comportements.

• Les NTIC offrent de nouveaux outils au service de l’étude des comportements individuels et collectifs

Les deux axes thématiques du séminaire « NTIC, Etudes et Management » :

Axe 1 – L’impact des NTIC sur les usages et les pratiques Les NTIC comme vecteur de changement dans les usages individuels et collectifs au sein de notre société.

Dans ce cadre thématique, le séminaire sera l’occasion d’aborder les aspects suivants :

• Quels sont les changements les plus significatifs selon les secteurs d’activité et quelles conséquences pour ces secteurs ? (ex. l’empowerment des consommateurs, ex. l’apparition des services de e-administration, etc.)

• En quoi ces changements induisent des évolutions dans les compétences professionnelles attendues et nécessaires ? (ex. l’exigence nouvelle d’une « culture web » dans le secteur artistique, ex. l’apparition du métier de community-manager, etc.)

• Quels sont les nouveaux défis que cela représente pour les pouvoirs publics et pour les entreprises ? (ex. Faire face à des logiques activistes tels le phénomène Anonymous, ex. les efforts de régulation et de sanction de la piraterie informatique et leurs limites tels Hadopi)

• Comment s’adapter et accompagner, au niveau individuel et au niveau de la société, des changements de comportements et des évolutions dans les pratiques (côté usagers, côté employés, côté clients) ? (ex. les problèmes de gestion de la e-réputation, ex. faire face aux dé s de la « fracture numérique » et à l’exclusion des couches sociales défavorisées, etc.)

Axe 2 – Les NTIC au service des études sur les individus et les phénomènes sociaux

A la différence du questionnaire ou d’un entretien qui comporte toujours une part de construction narrative, et par suite de possibles biais liés à la verbalisation et au déclaratif (valorisation sociale, problème de mémorisation, e et de halo des expériences et pratiques les plus récentes, etc.), ces outils d’observation participante visent à donner des informations objectivées sur les pratiques, les usages et les comportements des personnes et des phénomènes sociaux observés.

A ce titre, l’ambition du séminaire est de découvrir certains de ces nouveaux outils au service de l’analyse des comportements et des usages individuels et collectifs.

Ainsi, il s’agira de savoir :

• Quels outils existent ?

• Comment fonctionnent-ils ?

• Dans quels contextes peuvent-ils servir l’analyste et l’acteur social que je suis (pour mon entreprise, ma collectivité, mon association, mon collectif d’habitants, etc.)

• Comment doivent-ils être positionnés dans un protocole d’investigation et d’étude ?

• Il s’agira en particulier d’être vigilant à la directive selon laquelle ces outils doivent être envisagés d’abord et avant tout comme des outils complémentaires aux techniques d’étude plus traditionnelles. Ils ne sont pas auto-suffisants comme certains conférenciers s’attacheront à l’expliquer.

Diverses méthodes seront présentées par des spécialistes de leur utilisation (sous réserve de disponibilités) :

1. Les tables d’information numériques (www.decisim. org) ; Christine Petr, IEP de Rennes

2. L’eye tracking : le suivi des mouvements oculaires sur des documents (textes et écrits, prospectus publicitaires ou politiques, publicités, documentaires, bandes annonces, etc.) pour savoir ce qui est regardé et ce que cela signiie ; Antoine Luu, Tobii France

3. Les mesures physiologiques (EEG, ECG, Skin conductance, mesure des réactions faciales) en vue de l’analyse de différentiels émotionnels en complément de la catégorisation des états émotionnels des sujets ; Baptiste LeRoy, Telecom Bretagne

4. Le suivi des mouvements (motion capture) dans le cadre d’étude d’attitudes posturales et de comportements tels des gestes de préhension et manipulation d’objets en magasin (technologie développée suite à des travaux sur les actes de chirurgie médicale et à des travaux de numérisation de gestes sportifs) ; Franck Multon, Laboratoire Mouvements, Sports et Santé (Rennes 2 – M2S EA 1274)

5. Le tracking de cheminements intra et interurbains (tracklab) en prévision d’observation sur la gestion des ux (piéton, cycliste, conducteur automobile) en environnements :

• urbains (quartiers historiques, centre-ville commercial,foires et marchés),

• naturels (parcs naturels et réserves, zones côtière de navigation de plaisance),

• aménagés pour le loisir (parcs à thème, jardins publics, zoo). ; Thomas Devogèle, Laboratoire Informatique (Université de Tours). ; Valérie Renaudin du laboratoire Geoloc de l’IFFSTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux)

6. L’éthologie humaine pour de l’observation de comportements en situation réelle ; Martine Hausberger ou Alban Le masson, Laboratoire Ethos (Rennes 1) ou ; Elisa N’Gary (Master Recherche Comportement Animal et Humain, Rennes 1) ; Thierry Gobert, Université de Perpignan.

7. Les analyses de fichiers log pour l’étude de comportement de navigation sur des sites Internet, et le web-crawling pour identifier des réseaux relationnels sur le web et des liens entre sites émetteurs et sites nœuds dans la construction d’une identité numérique (Corporate ou individuelle). ; Hélène Martin-Brelot, Institut de Géoarchitecture (UB0) ; Séverine Erhel, Université Rennes 2, Ergonomie et psychologie cognitive

 

Organisation du séminaire « NTIC, Etudes et Management » :

• 48h de séminaire

• 16 vendredis

• 13h30-16h30

 

Cours magistraux :

• Théorie du comportement individuel (psychologie, sociologie, processus de décision)

• Modèles d’acceptation des nouvelles technologies (TAM)

• Recherches sur les e ets des NTIC en Sciences Humaines et Sociales

Aide à la méthodologie (définition d’une problématique, construction d’un design d’étude, traitement des données et interprétation des résultats, techniques rédactionnelles et approches vidéographiques).

Accompagnement d’une étude de cas (libre choix du terrain et du problème à traiter)

Applications pratiques
Visites de salles immersives et de plateformes de tests d’usage (Loustic Rennes). Interventions de professionnels et conférenciers (présentation d’outils et de techniques d’étude)

Modalités d’évaluation du séminaire « NTIC, Etudes et Management »

Le séminaire vise à s’approprier les nouveaux outils des NTIC pour mener une étude sur des comportements et des usages.

L’idée est de mettre les NTIC au service de la résolution d’une problématique de gestion de service (public ou privé). Cette problématique est choisie par les étudiants qui fonctionneront seuls ou en binôme, avec l’aide de l’enseignant.

Les étudiants font la revue de littérature adaptée, proposent un design d’étude, et réalisent une étude (échantillon de convenance) aFIn de pouvoir répondre aux questions qu’ils auront posées.

Les problématiques choisies par les étudiants peuvent traiter, mais ce n’est pas obligatoire, d’un phénomène qui implique l’usage des NTIC (ex. usages de services d’e- administration, appel au crowdfunding, communication activiste sur Internet, gestion de l’e-réputation, réservation en ligne de produits, etc.).

Le document à rendre est un dossier d’étude. Il s’accompagne d’une note de synthèse des résultats et recommandations.

Bibliographie :

Non renseignée