cours quatrième année

La Chine dans la modernité

Infos

Discipline : Sciences sociales Géopolitique Histoire Histoire contemporaine
Nom de l’enseignant : Florent VILLARD
Nombre d’heures : 22H -
Nature et forme de l’épreuve : - -H
ECTS : / cursus international :
Code Erasmus :

Descriptif :

La présence de la Chine dans nos vies, nos sociétés et nos imaginaires est aujourd’hui devenue une évidence. Quel que soit le problème public qui surgit dans notre actualité, il fera sans doute écho, directement ou indirectement, au contexte social, économique et (géo)-politique de la Chine.
La mondialisation renforce cette interdépendance entre toutes les sociétés de la planète, et les confrontent à des défis communs. Mais c’est aussi la nouvelle centralité - et, dans certains domaines, l’hégémonie - acquise par la Chine qui explique son actualité dans la presse, les médias et les réseaux sociaux.

Dans ce cours, nous souhaitons partir de cette « actualité chinoise » pour, d’une part, transmettre des connaissances historiques, sociales, politiques et culturelles sur la Chine et, d’autre part, discuter avec la Chine de problématiques globales contemporaines (anthropocène, crises sanitaires, nationalismes, inégalités, conflits de souveraineté, guerre des récits et soft power, crise de la légitimité politique, discriminations de genre et de ‘race’, héritage postcolonial, etc.). Ces grands enjeux peuvent s’appréhender différemment en fonction de contextes historiques spécifiques. En soulignant la part d’universel de la modernité, il s’agit aussi d’adopter une approche critique et comparative pour penser la diversité des imaginaires sociaux, des pratiques culturelles et des régimes politiques. Nous aurons ainsi le souci constant d’interroger les présupposés et les biais discursifs de notre lieu « occidental » d’énonciation.

Le cours sera structuré en séquences thématiques à partir d’un concept, d’une expression, d’une personnalité, d’un évènement, d’un texte ou d’un film empruntés à l’actualité des mondes chinois. Nous tenterons de privilégier des thèmes qui non seulement résonnent dans la société chinoise contemporaine et aident l’observateur à mieux la comprendre mais qui aussi s’articulent avec des problématiques agitant nos propres sociétés.

Ce cours s’adresse aussi bien aux novices sur les questions chinoises qu’à des étudiants ayant déjà une connaissance approfondie de la Chine et du mandarin. Les étudiants ayant suivis les cours de 1A et 2A sur la Chine peuvent choisir ce cours mais ils doivent s’attendre à quelques redondances.

Bibliographie :

  • Tania Angelo , Histoire de la société chinoise (1949-2009), Paris, La Découverte, 2010.

  • Jean-Philippe Béja, A la recherche d’une ombre chinoise : le mouvement pour la démocratie en Chine (1919-2004), Paris, Seuil, 2004.

  • Lucien Bianco, Les origines de la révolution chinoise, Gallimard, Paris, 2007 (1967).

  • Jean-François Billeter, Chine trois fois muette, Paris, Allia, 2000.

  • Yves Chevrier, La Chine moderne, Paris, PUF, 1997 (1983).

  • Jacques Gernet, Le monde chinois (3 tomes), Paris, Pocket Agora, 2006.

  • Gregory Lee, La Chine et le spectre de l’Occident, Paris, Syllepse, 2002.

  • Simon Leys, Essais sur la Chine, Paris, Robert La ont, 1998.

  • Alain Roux, La Chine contemporaine, Paris, Armand Colin, 2015.

  • Yu Hua, La Chine en 10 mots, Arles, Actes Sud, 2010