cours quatrième année

La Chine dans la modernité

Infos

Discipline : Sciences sociales Géopolitique Histoire Histoire contemporaine
Nom de l’enseignant : Florent VILLARD
Nombre d’heures : 22H -
Nature et forme de l’épreuve : - -H
ECTS : / cursus international :
Code Erasmus :

Descriptif :

Présenter la Chine d’aujourd’hui en étant attentif aux échos du passé constitue l’objectif principal de ce cours. Dans cette perspective, nous nous efforcerons d’éviter deux écueils, qui apparaissent comme les deux faces d’une même pièce: l’idée d’un exceptionnalisme chinois, voire d’une altérité incommensurable, d’une part, et une lecture normative, ethnocentrée, de ce que devrait être une société moderne, d’autre part.

Si la Chine possède sa trajectoire historique propre, la période moderne et contemporaine doit être interprétée dans un contexte global en soulignant l’intimité de ses relations politiques, économiques et culturelles avec le monde occidental, surtout depuis le milieu du XIXe siècle. Une introduction historiographique et épistémologique sera suivie d’une présentation sommaire des fondements politico- culturels de la Chine impériale. Nous aborderons ensuite l’histoire de cette société, puis son entrée dans la modernité occidentale, à la suite de l’arrivée des Européens au milieu 

du XIXe siècle. Les périodes républicaine et communiste seront traitées dans la seconde partie du semestre. Notre approche du passé sera évidemment sélective. Nous tenterons de privilégier des évènements, des concepts, des mouvements politiques et culturels et des pratiques sociales qui résonnent dans la société chinoise contemporaine et aident l’observateur à mieux la comprendre.

(cet enseignement s'adresse en priorité à des étudiants n'ayant pas suivi le cours "Aux origines de la Chine contemporaine" en 2A)

Bibliographie :

  • Tania Angelo , Histoire de la société chinoise (1949-2009), Paris, La Découverte, 2010.

  • Jean-Philippe Béja, A la recherche d’une ombre chinoise : le mouvement pour la démocratie en Chine (1919-2004), Paris, Seuil, 2004.

  • Lucien Bianco, Les origines de la révolution chinoise, Gallimard, Paris, 2007 (1967).

  • Jean-François Billeter, Chine trois fois muette, Paris, Allia, 2000.

  • Yves Chevrier, La Chine moderne, Paris, PUF, 1997 (1983).

  • Jacques Gernet, Le monde chinois (3 tomes), Paris, Pocket Agora, 2006.

  • Gregory Lee, La Chine et le spectre de l’Occident, Paris, Syllepse, 2002.

  • Simon Leys, Essais sur la Chine, Paris, Robert La ont, 1998.

  • Alain Roux, La Chine contemporaine, Paris, Armand Colin, 2015.

  • Yu Hua, La Chine en 10 mots, Arles, Actes Sud, 2010