cours deuxième année

Histoire de l'Empire Ottoman

Infos

Discipline : Histoire
Nom de l’enseignant : Claire TOUPIN-GUYOT
Nombre d’heures : 24H - Semestre 1
Nature et forme de l’épreuve : CT - Ecrit 3H
ECTS : / cursus international : CC + CT oral 6 ECTS
Code Erasmus : U1EEH31U

Descriptif :

Le 10 juin 2015, le Groupe Etat Islamique franchissait en bulldozer la frontière entre l’Irak et la Syrie et postait sur la cybersphère djihadiste la photo d’un mur de sable avec en légende : « Briser la frontière Sykes-Picot » (frontière imaginée en 1916 secrètement par le diplomate britannique Mark Sykes et le Français François Georges Picot pour démanteler définitivement l’Empire ottoman). 

Présenter l’histoire des deux derniers siècles de l’Empire ottoman, c’est non seulement comprendre pourquoi cet empire a péri, mais c’est aussi comprendre que depuis la fin de l’Empire ottoman, en 1923, aucune réelle solution politique et territoriale n’a été mise en place. Ce cours est l’occasion de comprendre l’évolution des équilibres internes, de cerner les violences politiques contre les minorités chrétiennes ou juives mais aussi les violences occidentales sur un empire moribond ou encore d’analyser les processus de modernisation et de sécularisation pensés et mis en œuvre par les élites ottomanes et de leurs rejets.

Deux dates : En 1774 le traité de Kutchuk-Kaïnardji ouvre l’ère du déclin ottoman. En 1923 est proclamée la République turque. 

Deux aires géographiques : Une aire occidentale (où a rayonné la civilisation gréco-latine). Une aire orientale (où la civilisation arabo-islamique a été largement majoritaire). 

Un phénomène de désagrégation : en 150 ans, l’Empire perd tous ses territoires. Deux explications traditionnelles : la Question d’Orient et le principe des nationalités. 

Enfin une rencontre à trois : l’inévitable Occidental, le Turc et l’Arabe.

 

Bibliographie :

BOZARSLAN (Hamit), Histoire de la Turquie : de l’Empire à nos jours, Paris, Tallandier, 2013.

DUBOIS (Mathieu) et MELZ (Renaud) (dir.), De part et d’autre du Danube. L’Allemagne, l’Autriche et les Balkans de 1815 à nos jours, Paris, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, coll. CRM, 2015.

DUMONT (Paul), Mustafa Kemal invente la Turquie moderne, Bruxelles, Complexe, 2006.

HITZEL (Frédéric), L’Empire ottoman XV- XVII siècles, Paris, Les Belles Lettres, 2001.

LAURENT (Henry), L’Orient arabe. Arabisme et islamisme, de 1798 à 1945, Paris, A. Colin, 2000.

LEVY-AKSU (Noémie), Ordres et désordres dans l’Istanbul ottomane, 1879-1909, Paris, Karthala, 2013.

GEORGEON (François), Abdülhamid II. Le sultan-calife,Paris, Fayard, 2004.

SELIER (Jean) et SELIER (André), Atlas des peuples d’Europe centrale, Paris, La Découverte, nouvelle édit., 2007.

AMIR MOEZZI (Mohammad Ali), Dictionnaire du Coran, Paris, Robert Laffont, 2007.

TABET (Ibrahim), Histoire de la Turquie, de l’Altaï à l’Europe, Paris, Archipel, 2007.

TODOROVA (Maria), Imaginaire des Balkans, EHESS, 2011

WESSELING (Henri), Les Empires coloniaux européens, 1815- 1919, Paris, Gallimard, « Folio histoire », 2009.

VEINSTEIN (Gilles), VATIN (Nicolas), GEORGEON (François) (dir.), Dictionnaire de l’Empire ottoman, Paris, Fayard, 2015.

Vingtième Siècle. Revue d’histoire, « Proche-Orient : foyers frontières et fractures », septembre 2009, n°103.