cours deuxième année

Action publique, territoires et gouvernance des enjeux de développement durable en France et en Europe

Infos

Discipline :
Nom de l’enseignant : Thomas AGUILERA
Nombre d’heures : 22H - Semestre 2
Nature et forme de l’épreuve : CT - écrit 3H
ECTS : / cursus international :
Code Erasmus :

Descriptif :

 

Le concept de développement durable est omniprésent mais reste flou. Il a été présenté à la fin des années 1980 comme un projet de civilisation attentive à la capacité des générations futures à se reproduire. Mais derrière ce slogan, les intérêts économiques sont restés dominants. Malgré l’agitation autour du volet environnemental, ce dernier n’a pas donné lieu à l’institutionnalisation d’une action publique autonome, alors que le volet social est resté en retrait des intérêts de développement économique. L’idée même de développement durable a d’ailleurs été amplement critiquée comme étant peu opérationnelle d’une part, et au service de la croissance, non remise en cause, d’autre part.

Pourtant, l’action publique change et on repère, notamment au niveau des politiques territoriales, des évolutions qui témoignent d’une prise en compte des enjeux de la dite soutenabilité environnementale et sociale. Ces changements sont lents, souvent liés à des affichages politiques et à des stratégies électorales, mais ils méritent néanmoins l’attention des politistes et des sociologues qui s’intéressent à l’action publique car il s’agit aujourd’hui d’un vecteur important de reconfiguration des modes de gouvernement et de gouvernance des sociétés européennes.

Le cours suivra la question « fil rouge » suivante : dans quelles mesures les territoires peuvent-il apparaître comme vecteurs de changement de l’action publique vers une meilleure justice socio-spatiale et pour la préservation de l’environnement, au-delà du développement économique ?

Les territoires sont soumis à des injonctions contradictoires qui reflètent les tensions propres au dit développement durable. Dans un contexte de globalisation, ils sont mis en concurrence et doivent attirer des ressources économiques. Ensuite, les inégalités socio-spatiales persistent voire s’accroissent. Enfin, les métropoles s’étendent, se polluent et pourraient bien menacer certains espaces naturels. Comment gouverner de tels territoires qui semblent ingouvernables face à la complexité de tels enjeux ? L’action publique est-elle en mesure de rendre compatible développement territorial, réduction des inégalités et soutenabilité environnementale ?

Si la dominante disciplinaire de ce cours est la science politique, nous mobiliserons également des travaux de sociologues, de géographes et d’économistes afin de permettre aux étudiants de faire dialoguer ce cours avec leurs autres enseignements. Le cours introduira des études de cas principalement français mais avec en contre-point d’autres expériences européennes. Ce cours vise également, et de façon plus générale, à introduire les principaux outils d’analyse des politiques publiques. Nous aborderons ainsi les thématiques classiques : construction des problèmes publics, forums, expertise, groupes d’intérêt, concertation-participation, prise de décision, mise en œuvre, instrumentation, évaluation, gouvernance multiniveaux.  

Modalités d’évaluation : Les étudiants devront rédiger, par groupe de 3 ou 4, un « mini-mémoire » au cours du semestre qu’ils soutiendront ensuite à l’oral en janvier. Ce « mini-mémoire » consistera à analyser un projet de politique publique ou une situation faisant intervenir des enjeux de développement durable dans l’action publique, en France ou en Europe.

Mots-clés : action publique, développement durable, territoires, gouvernance, politiques urbaines et d’aménagement du territoire, mouvements sociaux, concertation, développement territorial, environnement

Bibliographie :

  • Béal V., Gauthier M. et Pinson G. (dir.), Le développement durable changera-t-il la ville ? Le regard des sciences sociales, Saint-Etienne, Publications de l’Université de Saint-Etienne, 2011.

  • Boissonade, J. (dir.), (2015), La ville durable controversée. Les dynamiques urbaines dans le mouvement critique, Paris, Pétra.

  • Boy D., Halpern C., Lascoumes P. (2012), Brugidou (dir.), Le Grenelle de l’environnement. Acteurs, discours, effets, Paris, Armand Colin.

  • Carrière, J.-P., Hamdouch, A. et Iatu, C., (2016), Développement durable des territoires, Paris, Economica.

  • Hajek, I. et Hamman P. (2014), La gouvernance de la ville durable entre déclin et réinventions. Une comparaison Nord-Sud, Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

  • Lascoumes, P. (2014), Action publique et environnement, Paris, PUF (Coll. « Que sais-je ? »).

  • Lascoumes, P. (dir.) (2014), Le développement durable. Une nouvelle affaire d’Etat, Paris, PUF.

  • Mermet L. et Salles, D. (2015), Environnement: la concertation apprivoisée, contestée, dépassée ?, Louvain, De Boeck Supérieur.

  • Brunel, S. (2012), Le développement durable, Paris, PUF (Coll. « Que sais-je ? »).