Master Politiques Publiques

Analyse des problèmes publics

PRÉSENTATION ET OBJECTIFS

Le master s’adresse d’abord aux étudiants intéressés par la recherche. « Intéressés » veut dire celles et ceux qui songent à en faire demain un métier, mais aussi tout(e) étudiant(e) qui voit dans une année centrée sur son apprentissage une source d’acquisitions de savoir-faire pour de multiples carrières.

Une place centrale, à plein temps dès fin janvier, est donnée à la production d’un mémoire. Les thèmes de recherche sont ouverts, dans la seule limite des compétences locales de l’équipe CNRS du CRAPE. Parmi les objets explorés figurent l’action publique, les politiques sanitaires et sociales, les médias et l’espace public, les mobilisations, la vie politique et les pouvoirs territoriaux…sans préjuger d’autres possibilités. 

Largement imbriquée avec celle du master Expertise de l’Action Publique Locale, la formation insiste sur l’apport de cadres théoriques, d’outils pratiques de méthodologie d’enquête et de rédaction. Les cours balisent les enjeux d’européanisation, l’action publique, la construction des territoires et des problèmes publics, les mobilisations transnationales.

Le site de l’AERES (www.aeres-evaluation.fr) rend accessible l’évaluation de cette formation. Les verdicts AERES pourraient eux-mêmes mériter discussion : s’y référer permet néanmoins de voir que nous ne redoutons pas les évaluations extérieures.

DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

Si deux ou trois étudiants trouvent chaque année un financement de thèse et peuvent s’engager dans les « métiers de la recherche », le master offre d’autres possibilités. La production d’un mémoire est en soi un apprentissage intellectuel et un moment d’acquisition de savoir-faire d’enquêteur, de capacités de synthèses fortes utiles dans une organisation. 

Nos diplômés poursuivent donc aussi vers des emplois dans les collectivités locales, les institutions privées et parapubliques d’évaluation et de définition de projets en matière de politiques locales ou sectorielles, dans le tiers secteur. 

D’autres s’orientent vers les concours de la fonction publique territoriale, l’agrégation ou le CAPES. D’autres encore utilisent ce master comme un tremplin vers des concours du secteur public.

On notera aussi que le fonctionnement imbriqué de ce master et de celui nommé Expertises de l’action Publique Territoriale permet de valider les UV de l’un pour obtenir l’autre. En clair un titulaire d’AEPE qui veut faire évoluer son CV peut obtenir le master EAPT en ne passant que la moitié des trois UV sanctionnées par un écrit et enchainer des janvier par un stage long qui débouche en pratique toujours sur un emploi.

PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS

> LE PROGRAMME D'ENSEIGNEMENT EST CONSTITUÉ DE 4 UNITÉS D'ENSEIGNEMENT (UE) FONDAMENTALES

  • UE1 - Enseignements généraux : Sociologie des acteurs et de l’action publique, imagination sociologique, sociologie  de l’intégration européenne et européanisation.
  • UE2 - Séminaires spécialisés : espaces publics, secteurs et territoires : Territorialisation de l’action publique, politiques urbaines, culturelles, sanitaires et sociales, mobilisations transnationales, les processus sociaux d’individualisation, les concepts et l’imagination sociologique.

> LA FORMATION EST COMPLÉTÉE PAR 2 UE DE PRÉPARATION À LA RECHERCHE:

  • UE 3 - Méthodes et techniques de recherche en sciences sociales : Observer les faits sociaux, la construction d’un objet de recherche, les techniques d’enquête  et d’analyse.
  • UE 4 - Travail de recherche en sciences sociales et mémoire en science politique : Écriture du mémoire de recherche et soutenance.

> LA PARTICIPATION À L'UN DES 4 AXES DE RECHERCHE DU CRAPE EST OBLIGATOIRE :

  • Les territoires de l’action publique en Europe ; 
  • Transformations des politiques sanitaires et sociales en Europe ; 
  • Journalisme, médias et espace public ; 
  • Identités et mobilisations.

Le mémoire doit impérativement être soutenu avant la fin du mois de septembre de l’année suivant l’admission en master. Au-delà d’un programme, le master AEPE s’identifie aussi par son esprit. L’assiduité intégrale et obligatoire, des travaux collectifs encouragés de façon à valoriser un esprit de groupe. Beaucoup d’activités du laboratoire CRAPE-CNRS (conférences, séminaires) sont ouvertes à la promotion. La logique de la filière n’est pas de « faire du chiffre » mais de mettre en synergie des étudiants motivés, à qui est offert un encadrement personnalisé, bienveillant et exigeant.

ADMISSION

  • M2 - En formation initiale : ce master est largement ouvert aux titulaires d’un M1 ou équivalent (240 ECTS). Formuler une « intention de recherche » de 3 à 5 pages qui suggère la nature de l’« énigme »,  des questions théoriques et des terrains d’enquête sur lesquels le/la candidate veut orienter sa recherche dans l’année. Si les promotions comptent toujours des étudiants des Sciences Po, ils ne sont jamais majoritaires et nous accueillons des candidats venant de droit, science politique, sociologie, histoire-géographie, économie, gestion, AES.
  • En formation continue : justifier d’un diplôme de niveau M1. Les candidatures des non-titulaires d’un M1 sont examinées selon la procédure de validation des acquis. 

20 places sont proposées, la sélection s’effectue sur dossier et entretien.

Secrétariat du master

Johanna GUILLARD
johanna.croissant@sciencespo-rennes.fr
Tél. +33(0) 2 99 84 19 59

Responsable du master

Erik NEVEU
erik.neveu@sciencespo-rennes.fr