Actualité

Philippine Dutailly du grade master GENFUT au Athen's Democracy Forum

par Romain Olliéro

 

Philippine Dutailly, étudiante en deuxième année du grade master GENFUT (Générations Futures et Transitions), coordonné par Émilie Gaillard, se rendra en Grèce prochainement pour participer au Athens Democracy Forum, qui se tiendra du 29 septembre au 1er octobre à Athènes. C’est en tant que Youth Fellow de l’International Youth Think Tank que l’étudiante portera la voix de la jeunesse auprès de cette assemblée. Un événement important notamment soutenu par Antonio Guteres, Secrétaire Général des Nations Unies, et couvert par le New York Times.

 

En qui consiste votre participation à cet éventement ?

« Je participe à ce forum en tant que Youth Fellow de l’International Youth Think Tank. C'est une association regroupant des jeunes de moins de 24 ans que j'ai rejoint en 2019 et qui a vocation à porter la voix des jeunes devant les décideurs politiques (locaux, nationaux et européens) pour imaginer l’avenir de la démocratie.

Ma formation académique en Master GENFUT me permet de faire de nombreux liens avec le think tank. A titre d’exemple, le document de travail que l'on va présenter est un rapport portant sur la création d’assemblées locales, outil par lequel les questions de droit de la nature ou de droit des générations futures pourraient être plus facilement mises à l’Agenda.

L'idée derrière cette assemblée, c’est de mettre en avant la démocratie participative pour pallier les défauts de la démocratie représentative sans pour autant lui retirer sa légitimité : les deux peuvent et doivent se compléter. Il s’agit donc de donner la parole à la société civile afin de mettre en lumière les enjeux encore peu évoqués par les élus. »

 

En quoi consiste la mission d’un Youth Fellow pour l'International Youth Think Tank ?

« À l'issue de la conférence, nous publions un rapport, faisant état des lieux de la situation pour la jeunesse ainsi que des recommandations adressées aux décideurs politiques.»

Pour faire partie du think tank, il faut d’abord candidater et espérer que sa candidature soit retenue ! Si c’est le cas, on est invité, avec la trentaine d’autres personnes retenues, à l'International Youth Conference, qui a lieu chaque année. Le thème de la conférence porte toujours sur la démocratie, mais l’angle abordé n’est jamais le même. Pour l’IYC 2021, les nouveaux Youth Fellows travailleront sur la démocratie en temps de Covid par exemple. A l’issue de la conférence, nous publions un rapport, faisant un état des lieux de la situation pour la jeunesse ainsi que des recommandations adressées aux décideurs politiques.

Ensuite, nous nous concentrons sur l’une de ces propositions, la développons avec des chercheurs qui apportent un bagage académique pour étayer le sujet, afin de parvenir à la meilleure version possible. Lorsque nous sommes satisfaits du résultat, nous publions nos travaux le site du think tank. Après cela, on présente nos travaux à des hauts fonctionnaires pour essayer de faire bouger les lignes et montrer que la jeunesse sait être force de proposition. »

Quelles sont vos attentes quant à ce forum ?

« J'attends de ce forum que la jeunesse, les générations futures ainsi que l’écologie soient mises davantage en avant. Et sur un plan personnel, ce qui me fait bizarre, c'est de rencontrer des universitaires dont j'ai étudié les travaux en cours à l’IEP. J'en profite pour remercier Sciences Po Rennes et Émilie Gaillard qui me permettent d'effectuer ce déplacement. »

Retour