Actualité

Le juge globe-trotter

Charles Tellier, Président de tribunal de grande instance

Son parcours : En 3e année, il décide de se rendre à l’université de Bradford en Angleterre. Sa formation à l’IEP achevée, il effectue deux ans de préparation au concours de l’ENA au CPENA de Rennes et intègre l’Ecole Nationale de la Magistrature en 2006. Pendant sa formation, il effectue un stage dans deux tribunaux de grande instance. Il obtient ensuite son premier poste auprès du premier président de la cour d’appel de Caen, puis à Nîmes jusqu’en 2014.

« Pourquoi ce métier ? Et ce que j’aime dans mon métier aujourd’hui » : Véritable globe-trotter, j’arrive à conjuguer mon métier et ma grande passion pour le voyage. En 2009, je suis parti un an en mission en Australie comme adjoint d’un juge de la cour suprême du Queensland. De 2014 à janvier 2016, j’ai été nommé conseiller du ministre de la justice de Serbie et conseiller juridique de l’ambassade de France à Belgrade. Aujourd’hui je suis président du tribunal de grande instance d’Aurillac. J’apprécie mon métier particulièrement pour l’indépendance qu’il me confère, malgré, avouons-le, les conditions déplorables de la justice aujourd’hui.

 

Ce que Sciences Po Rennes lui a apporté : Etudiant, il imagine sa carrière au service de la collectivité. Il est particulièrement intéressé par la diplomatie mais c’est finalement la magistrature qui s’impose à lui. Sa principale motivation ? « Le goût de chercher la vérité et la solution aux conflits ».

 

Ce portrait a été réalisé par Oksanna Le Roy et Camille Ramahefarivony

Étudiantes en 1ère année dans le cadre de la semaine de professionnalisation

Retour